19/11/2016

Serge et Serge

10 novembre 2016 :

Deux bonnes nouvelles aujourd'hui... La savonnerie est arrivée à Kinshasa !!! Serge,notre coordinateur, se prépare à faire le voyage pour la ramener chez nous. Et puis, une équipe des Droits de l'Homme a annoncé sa visite au Centre, ils vont venir voir les enfants.

14 novembre 2016 :

L'équipe représentant les Droits de l'Homme est bien venue, juste à midi. L'heure idéale pour voir tous les enfants car c'est l'heure où ils se croisent : ceux qui rentrent des cours du matin et ceux qui partent pour les cours de l'après-midi. Ils ont promis de financer la construction d'une salle de jeux ! Espérons, ce serait bien utile à la saison des pluies où ils restent confinés dans la classe. Le centre continue vers le succès, c'est magnifique !

Représentants Droits de l'homme 14 nov 2016.jpg

18 novembre 2016 :

Il nous est arrivé quelque chose de particulier au Centre... Une première dans notre petite existence associative. Pour tous les enfants que nous accueillons ou qui nous sont confiés par le tribunal, notre assistant social, Adrien, mène l'enquête. Il recherche les familles puis réalise tout un travail de réinsertion, qui peut aller de quelques semaines, à quelques années. Mais nous avons pu ainsi réunir plusieurs familles. C'est une étape toujours vécue comme un succès, une grande joie quand l'enfant rentre en famille.

Nous avons deux Serge au Centre. Serge, le coordinateur, celui qui veille à tout et dont je parle assez souvent. Et puis, le jeune Serge, dont nous sommes très fiers. Un jeune plein d'énergie, de curiosité. Il est étudiant, mais il s'exerce à tout ! Il cultive, il aide aux constructions, il repasse, il coud, il ne reste jamais à rien, il est un exemple pour tous les autres enfants. Je l'avais remarqué dès son arrivée ! Il voulait toujours se rendre utile. Cela va bientôt faire 4 ans qu'il est parmi nous. Il est en humanité à présent. Quand il est arrivé au Centre, il m'a raconté venir de Kinshasa, ses parents étaient divorcés mais toujours en vie. (Pour être plus claire, les parents divorçant l'avaient confié à la grand-mère le temps de se réinstaller. Celle-ci ne pouvant plus s'occuper de lui, pour raison de santé, l'a mis sur un bus pour Kikwit où devait l'attendre son papa. Mais arrivé à Kikwit, il n'y avait personne, et le petit s'est retrouvé seul dans la rue.) Impossible pour nous de retrouver sa famille. La semaine dernière, une dame s'est présentée chez nous. Elle avait entendu parler de notre association, et elle recherchait son neveu, ... Serge !! La première surprise passée, notre jeune a fondu en larmes ! Sa tante nous a certifié que ses parents l'avaient recherché, et qu'ils étaient très heureux d'apprendre que leur fils était toujours vivant, et en bonne santé.Voilà des retrouvailles plus qu'inattendues et qui nous ont tous ébranlés. Quelle émotion !

 

carte Kin - Kikwit.jpg

 

Voici une carte montrant la distance qu'à dû faire, seul, le jeune Serge : +/- 500 km entre Kinshasa-Kikwit

logo S.M. vers la droite.jpg

18:55 Écrit par "Simba mosala" "Mets-toi au travail" en lingala | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.